Livret recettes

Découvrez 5 recettes saines et gourmandes

Inscris-toi en dessous pour recevoir tes recettes dans ta boite mail et une lettre de temps à autre !

Recevoir mon livret

<--

L'arrêt de la pilule pour l'endométriose

-->

Facebook Tweeter Linkedin Email

Arrêter la pilule pour l’endométriose quand on est une femme avec un désir d’enfant, c’est une étape par laquelle on va forcément passer. On peut aussi vouloir l’arrêter pour plein d’autres raisons comme ne plus vouloir subir les effets secondaires de la pilule, vouloir retrouver son cycle naturel, se passer de la chimie, etc.

Le truc c’est que arrêter la pilule quand on a de l’endométriose peut soulever d’autres problèmes. Ce que vous me dites souvent c’est « Je veux arrêter la pilule mais j'ai peur que les douleurs reviennent » !. Et pour cause, on a bien souvent ce souvenir d’avant la pilule avec ces règles horriblement douloureuses. Les douleurs ce sont des douleurs dans le bas, dans le bas du ventre, les jambes mais aussi la nausée voire les vomissements. Bref, on est bien souvent pliée en deux et pas loin des toilettes.

Ces douleurs peuvent amener à une fatigue immense, une incapacité à pouvoir aller au travail ou à l’école, passer sa journée au lit faute de trouver un remède efficace. Oui car au bout d’un moment, on peut expérimenter le fait que les anti-inflammatoires que l’on utilisait classiquement ne sont plus suffisant pour faire taire la douleur.

Alors j’ai une bonne nouvelle : les douleurs de règles quand on arrête la pilule pour l’endométriose, ce n’est pas un passage obligé !

Il existe des pistes pour prendre soin de son endométriose et prévenir au maximum l’arrivée des douleurs.

  • Rechercher ce qui nourrit cette inflammation que est la cause de la grande partie des douleurs. En cas d’endométriose, il y a un terrain inflammatoire dont il est important de s’occuper pour agir sur les douleurs. Il s’agit pour cela de faire un bilan alimentaire pour ce qui nourrit l’inflammation sur le plan alimentaire.
  • S’occuper de ses émotions. Car oui, les émotions ont aussi un impact sur le ressenti de nos douleurs.
  • Prendre soin de son terrain en pratiquant des cures adaptées à l’endométriose et à son tempérament.

(L’intégralité du contenu est disponible dans la vidéo)

 

Aline Demolin

Accompagnement des femmes souffrant d’endométriose et de règles douloureuses

Fondatrice du groupe Facebook Vivre apaisée avec l'endométriose

 

Pour en savoir plus, obtenir davantage de conseils, je t'invite à rejoindre le groupe Facebook VIVRE APAISEE AVEC L'ENDOMETRIOSE

Pour réserver ton Entretien Connexion : https://calendly.com/alinedemolin/connexion